Démantèlement d'un laboratoire de fabrication de fausse monnaie à Trois-Rivières

Un laboratoire de fabrication de fausse monnaie a été démantelé jeudi matin à Trois-Rivières.

La Division des enquêtes sur les crimes économiques de la Sûreté du Québec a mené des perquisitions dans un domicile de la rue de Montmartre, dans le secteur Pointe-du-Lac. Les policiers ont trouvé sur place des imprimantes, des produits chimiques, papiers et tout le nécessaire pour fabriquer des faux billets canadiens.

Selon la SQ, l'équipement utilisé avait la capacité de produire des faux billets d'une « grande qualité ».

Les enquêteurs qui ont également saisi des billets contrefaits de 20$ canadien dans le jumelé du quartier résidentiel visé par l'enquête. Un véhicule a aussi fait l’objet d’une perquisition et a été saisi comme bien infractionnel.

« C'est une enquête qui a débuté en juin dernier à la suite de diverses informations reçues. Les policiers se sont intéressés à la fabrication de fausse monnaie dans notre région », relate la porte-parole de la Sûreté du Québec Éloïse Cossette.

Un homme et une femme ont été arrêtés sur les lieux et ont été rencontrés par les enquêteurs de la Sûreté du Québec. Ils ont été libérés sous promesse de comparaître. Ils devraient faire face à des accusations relativement à de la fabrication et de l'utilisation de fausse monnaie.

L'enquête, qui a débuté en juin 2018, a été réalisée conjointement par la Sûreté du Québec et l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC). L'opération de ce jeudi a été quant à elle faite en collaboration avec la Gendarmerie Royale du Canada (GRC) et la Direction de la police de Trois-Rivières (DPTR).

Ce cas est plutôt rare en Mauricie, selon la sergente Cossette.

« Ce sont des cas qui surviennent de façon isolés. Il n'y en a pas tous les jours ou toutes les semaines des faux billets qui sont découverts dans notre région. Là, nous sommes vraiment allés à la source, à un endroit où étaient fabriqués les billets. »