Des négos difficiles chez ABI

Le climat de travail serait pour le moins tendu à l'Aluminerie de Bécancour.

La raison: des négociations difficiles entre l'employeur et le syndicat qui représente le millier de salariés.

Il appert qu'ABI veut instaurer un régime de retraite à deux vitesses et qui désavantagerait les nouveaux salariés

Le président dy Syndicat, Clément Masse, avance que l'employeur veut instituer une clause orphelin, c'est à dire un nouveau régime pour les nouveaux travailleurs ce qui serait inéquitable.

L’ancienneté dans les mouvements de main-d’œuvre serait aussi au coeur du litige