Donal trump aboie mais mord peu

La position d'Ottawa de ne pas répliquer de façon virulente aux attaques du président américain en regard du système de la gestion de l'offre est la bonne chose à faire selon le professeur Francis Langlois, professeur de politique américaine au Cégep de Trois-Rivières et attaché à la Chaire de recherches Raoul-Dandurand.

Selon M. Langlois, Donald Trump a pris l'habitude de se positionner en fonction d'informations incomplètes ou carrément erronées.

Les problèmes vécus par les producteurs américains de lait  résultent d'un surplus de production et Donald Trump cherche un coupable à l'extérieur des États-Unis.

On écoute Simon Langlois.