Elle se bat pour une importante indemnité

Claudie Briand, une trifluvienne qui se dit victime de la thalidomide poursuit son combat afin de faire partie des personnes indemnisées par un programme de contribution du gouvernement fédéral. 

Le médicament qui était administré aux femmes enceintes à la fin des années 50 jusqu'en 1962 causait des anomalies congénitales. 

Le côté gauche de Mme Briand est affecté. 

Le hic, c'est que la femme qui est âgée d'une cinquantaine d'années, ne réussit pas à rassembler toute la preuve nécessaire pour recevoir l'indemnisation de 125 mille dollars et la pension annuelle entre 25 et 100 mille dollars s'y rattachant. 

Le député fédéral Robert Aubin l'aide actuellement dans son dossier. 

La trifluvienne fait partie d'un groupe de personnes demandant au gouvernement fédéral la possibilité d'être évalué individuellement par des médecins spécialistes pour prouver leur état et sa cause.