François-Philippe Champagne en une du Journal, bien malgré lui

Le frère du député fédéral, François-Phillipe Champagne, Guillaume Champagne, a vu les accusations en lien avec la découverte d'un laboratoire de fabrication de drogues dans son domicile à Shawinigan être retirées. 

Lors d'une perquisition menée en 2008 au domicile de celui qui est vice-président de l'entreprise familiale Bionest, les policiers ont saisi 34 mille comprimés de métamphétamine, 4000g de haschich et de cannabis en plus de 50 mille dollars en argent et une arme de calibre 9mm. 

Or, la Couronne a déclaré en 2013 ne plus avoir de preuve suffisante à offrir.

Puis, l'avocat de Champagne, Me Gilles Doré, affirme que son client a refusé de lui payer un boni de 100 mille dollars à la suite de son acquittement.

Me Doré.a alors intenté une poursuite au civil.

Le Tribunal a condamné à la fin de 2016 Guillaume Champagne à verser 20,000$ en honoraires professionels additionnels.