Jonathan Bettez : une traque digne d'un film

Les enquêteurs de la Sûreté du Québec ont tout tenté pour coincer le suspect numéro un du meurtre de Cédrika Provencher en 2007.

Jonathan Bettez a été au coeur d'une opération Mr. Big où il a joué au golf, manger dans des restos chics en plus d'effectuer divers travaux pour des agents d'infiltrations.

De 2009 à 2010, il s'est lié d'amitié avec un homme d'affaires qui était, en réalité, un agent d'infiltration de la SQ. Les enquêteurs espéraient obtenir des confidences de Bettez sur sa possible implication dans la disparition de Cédrika Provencher.

Au total, 25 scénarios ont été mis en scène pour le faire parler, sans succès.

Dès septembre 2007, Jonathan Bettez a été mis sous étroite surveillance : surveillance physique, filature, géolocalisation, écoute électronique, surveillance par caméras cachées... toutes les mesures ont été prises par les policiers pour piéger le principal suspect.

La remise médiatique des ossements de Cédrika Provencher à sa famille a été faite pour provoquer une réaction chez Jonathan Bettez, puisqu'il était toujours sous surveillance. Réaction qui ne viendra pas.

Jonathan Bettez est le seul propriétaire d'une Acura TSX rouge sans alibi, le soir de la disparition de Cédrika Provencher.

Il ne fait face à aucune accusation en lien avec le meurtre de la fillette de 9 ans.

 

Texte écrit par Olivier Caron