Retour en cour aujourd'hui au palais de justice de Trois-Rivières de Kaven Deslauriers, seul policier reconnu coupable d'une accusation de voies de fait simple dans le dossier de l'arrestation musclée d'Alexis Vadeboncoeur. 

Son avocat plaide pour que le juge lui donne une absolution inconditionelle ce qui lui permettrait de garder son casier judicaire vierge et ainsi espérer pouvoir un jour réintégrer un service de police. 

Il insiste sur le fait que l'accusé n'a pas d'autre formation et que devenir policier était le rêve de sa vie.

De son côté la Couronne croit qu'une absolution ébranlerait la confiance du public.

Elle ne réclame cependant pas une peine de prison et s'en remet au juge Steve Magnan pour imposer la peine adéquate.

Le juge Magnan a convié les deux parties le 25 juillet afin de rendre sa décision après qu'il ait pu prendre connaissance de la jurisprudence remise par la Défense.