L'affaire Vadeboncoeur a repris au palais de justice de Trois-Rivières

Reprise hier au palais de justice de Trois-Rivières du procès des 4 policiers impliqués dans l'arrestation musclée d'Alexis Vadeboncoeur. 

L'analyse de la vidéo sera au coeur du débat maintenant que le juge Steve Magnan a statué que le professeur en génie mécanique de l'Université de Sherbrooke, Denis Rancourt, peut être considéré comme un expert en acquisition et traitement de signaux. 

M. Rancourt a notamment raconté à la Cour que les images captées par la caméra de surveillance du Cégep de Trois-Rivières sont plus rapides et plus saccadées que la réalité et ce pour diverses raisons. 

Il a également relevé que les blessures d'Alexis Vadeboncoeur ne concordaient pas avec son témoignage à l'effet que l'un des policiers l'aurait battu avec la crosse de son arme. 

Denis Rancourt poursuit aujourd'hui son analyse seconde par seconde de la vidéo.