Le témoignage de Vadeboncoeur remis en doute

Hier avait lieu le début des plaidoiries de la défense au procès de quatres policiers accusés de voies de fait et fabrication de faux rapports. 

L'avocat de Marc-André Saint-Amant, Me Normand Bibeau a fait valoir que Vadeboncoeur était imprévisible et dangereux en plus de ne jamais avoir respecté la justice. L'avocat a relevé plusieurs contradictions dans le témoignage de Vadeboncoeur, nottament en lien avec les blessures qu'il avait rapportées à la Cour. 

Me Bibeau a aussi mis en doute les conclusions de l'expert en utilisation de la force. Il ne comprend pas pourquoi Bruno Poulin n'a pas tenu compte de certains détails importants dans son analyse. Selon lui, les policiers vivaient au moment des événements, un stress proche de la détresse. 

Les plaidoiries se poursuivent demain.