Les camionnettes arrivent au rallycross du GP3R

À l'occasion de son 50e anniversaire, le GP3R innove avec deux nouveautés. L'une fera le bonheur des amateurs de courses et l'autre, des défenseurs de la cause environnementale.

Lors du week-end rallycross, les camionnettes McGregor feront leur entrée en piste. 12 bolides de style pick-up vont parcourir le trajet des courses de rallycross qui jumellent l'asphalte et la terre. La moitié des pilotes seront des québécois et les 6 autres proviendront de l'étranger.

Limiter l'empreintre écologique

La direction du Grand Prix de Trois-Rivières est très consciente de la pollution créée par toutes les voitures, en raison de la grande quantité d'essence nécessaire. C'est pourquoi elle a créée la branche GP3Vert. 

Le 4 juin prochain, la coopérative Arbre-Évolution et le GP3R participeront à la plantation de 200 végétaux sur le terrain de l'école secondaire Chavigny. La coopérative qui plantera cette année 30 000 arbres sur le territoire trifluvien, a calculé que les pins plantés à Chavigny vont filtrer d'ici 50 ans les émissions de carbones envoyés dans l'atmosphère par toutes les voitures utilisées en piste l'an dernier.

Le GP3R compte perpétuer cette initiative chaque année à différents endroits dans la ville.

Dès l'an prochain, le site du Grand Prix pourrait être libéré de ses bouteilles d'eau en plastique. C'est du moins le plan du directeur général Dominic Fugère. Ce dernier avoue qu'il serait impossible d'implanter un tel projet dès cet été, puisque le terrain du GP3R n'est pas muni des ressources nécessaires pour que les bénévoles et les visiteurs puissent remplir leurs bouteilles d'eau réutilisables.

Le GP3R aimerait également réduire sa quantité de déchets en mettant sur pied un système de compostage et davantage recycler.

Le Grand Prix de Trois-Rivières aura lieu les 2, 3 et 4 août pour le week-end rallycross et les 9, 10 et 11 août pour la populaire fin de semaine Nascar.