Les sports électroniques arrivent au CMI

Populaires à l'échelle mondiale, les jeux électroniques ont toujours eu la cote chez les jeunes. Le Collège Marie-de-l'Incarnation a donc décidé d'en profiter et de laisser entrer les sports électroniques à l'intérieur des murs de l'école.

Un tout nouveau programme parascolaire de sports électroniques verra le jour dès l'entrée scolaire 2019 au CMI pour les élèves du secondaire.

Même si les jeux étaient interdits dans l'école, plusieurs jeunes jouaient quand même à l'intérieur des murs et participaient au « Gaming Club ». La direction a finalement cru bon utiliser ces jeux pour le bénéfice des jeunes et les laisser s'inscrire en tant qu'équipe de sports électroniques.

« Les jeunes se faisaient chicaner car c'était interdit dans les règlements de l'école. Le « gaming club » a vu le jour quand on a arrêté de faire l'autruche et qu'on a décidé de les encadrer, a avoué le responsable de l'équipe des sports électroniques David Fréchette. »

En 2018-2019, une quinzaine d'élèves ont pu expérimenter le projet en dehors des heures d'école. Ils ont d'ailleurs pris part à plusieurs tournoi tout au long de l'année scolaire.

Bell Média / L'équipe de sports électroniques « Les Panthères » 2018-2019 du CMI.

Entraînement physiques et saines habitudes de vie

L'encadrement des jeunes sera au coeur des préoccupations du Collège. Il n'est pas question que les participants développent une dépendance. C'est pourquoi un partenariat a été mis sur pied avec la Clinique universitaire de kynésiologie de l'UQTR, afin que des professionnels conçoivent des programmes d'entraînement pour les élèves. La musculation et l'activité physique sera au menu.

Dès septembre prochain, les joueurs auront aussi des formations sur la nutrition, les saines habitudes de vie et la gestions des émotions en lien avec la pratique des sports électroniques.

Une marraine de haut niveau

Les joueurs pourront compter sur le support et les conseils d'une ex-élève du CMI, Josée Lupien. Depuis une dizaine d'année, elle travaille chez Ubisoft à Montréal, en tant qu'animatrice 3D. Elle conçoit les personnages de nombreux jeux vidéos pour l'entreprise. Son rôle sera surtout de sensibiliser et d'éduquer les jeunes sur le jeu électronique. Elle se rendra au Collège occasionnellement pour les rencontrer et leur parler d'entrainement, de stratégie et de prévention.