Lock-out à l'UQTR: La direction envoie la balle au syndicat

On croyait bien que la direction de l'Université du Québec à Trois-Rivières allait lever le lock-out décrété la semaine dernière comme l'avait demandé la ministre de l'Enseignement supérieur, Hélène David, vendredi. 

Mais non, le recteur Daniel MacMahon a plutôt annoncé qu'il avait déposé une nouvelle offre au syndicat des professeurs et remet ainsi la balle dans leur camp quant à la poursuite ou non du conflit de travail. 

«J'ai acheminé il y a quelques minutes à M. le président du syndicat, M. Biskri, une proposition conforme à la volonté exprimée par le conseil qui aura pour effet de lever rapidement le lock-out. J'ai ainsi offert à M. Biskri la clé permettant de lever le lock-out. Le lock-out sera levé si M. Biskri décide de le lever.»

La direction demande aux professeurs de mettre sur la glace les clauses d'embauche et la répartition des postes le temps qu'une entente de principe soit conclue.

Pour sa part, la CAQ réclame une loi spéciale si le dossier ne se règle pas dans les 24 prochaines heures.