Nicolet se joint au mouvement « Communauté bleue »

C'est terminé l'eau embouteillée à la Ville de Nicolet. La municipalité a officiellement rejoint le mouvement « Communauté bleue », ce qui en fait seulement la 3e municipalité au Québec à en faire partie.

Amqui et Danville sont les deux autres communautés bleues de la province. Une quarantaine de villes dans le monde sont certifiées ainsi, dont Paris, Berlin et Vancouver.

Grâce au projet, la Ville de Nicolet interdit la vente d’eau embouteillée dans les édifices publics et lors d'événements, reconnaît le droit humain à l’eau et aux services d’assainissement et promouvoie les services d’eau potable et d’eaux usées financés, détenus et exploités par le secteur public.

« Le projet de communauté bleue s’inscrivait à merveille dans nos efforts constants en matière de développement durable. Nos élus sont rendus là, nos partenaires et aussi nous sentons que les Nicolétaines et Nicolétains sont rendus là aussi. Notre eau est d’excellente qualité et coûte 1500 fois moins cher que l’eau embouteillée », a indiqué la mairesse Geneviève Dubois par voie de communiqué.

L'École nationale de police du Québec, située à Nicolet, va intégrer le projet à son établissement en s'engageant notamment à éliminer l'eau embouteillée de ses événements et de sa cafétéria.

L'école Curé-Brassard et l'entreprise Thermoform ont aussi tous les deux confirmés qu'ils joignaient l'initiative.