Nouveau Colisée: Éric Lord a parlé au Canadien de Montréal

Le candidat à la mairie de Trois-Rivières, Éric Lord, a annoncé ses couleurs quant à l'occupation du nouveau colisée.

II souhaite que l'aréna soit le domicile des Patriotes de l'UQTR et également d'un club de la East Coast League affilié au Canadien de Montréal, pour en maximiser l'utilisation.

S'il est élu maire le 5 mai prochain, Éric Lord promet de faire de ce projet sa priorité. Ayant coûté 34 millions $ aux citoyens, l'aréna se doit d'être occupé le plus souvent possible selon lui.

« Ça rappelle l'urgence de s'occuper de ce dossier là. Le colisée sera ouvert en 2020, c'est demain matin. Il faut tout de suite commencer à se mettre en mouvement. »

Éric Lord a contacté l'organisation du Tricolore mardi. Le vice-président principal, affaires publiques et communications du Canadien de Montréal, Paul Wilson, a confirmé au candidat à la mairie que le CH n'avait jamais eu de communications avec la Ville de Trois-Rivières auparavant, mais que l'intérêt est bel et bien présent.

« Il n'y a eu aucune discussion qui ont été faite jusqu'à maintenant. Il faut entammer ces discussions-là et valider le projet. Le Canadien de Montréal n'a pas d'équipe dans cette ligue là. Je pense qu'une équipe qui a le logo du Canadien sur son uniforme aura un effet d'attraction pour la population. [...] Il y a de l'intérêt à entammer des discussions. »

Éric Lord a rencontré Marc-André Bergeron récemment. Il souhaite que l'ancien joueur de la Sainte-Flanelle soit impliqué dans le projet.

« Lorsque je serai maire de Trois-Rivières, il va avoir un mandat très précis. Ce sera de travailler avec le Canadien de Montréal, pour développer l'hypothèse d'implanter une équipe à Trois-Rivières. »

Mais les plans d'Éric Lord ne s'arrêtent pas là. Il serait logique pour lui que les Patriotes de l'UQTR, évoluent au Colisée de Trois-Rivières depuis de nombreuses années, jouent maintenant dans ce nouvel amphithéâtre, qui appartient aux trifluviens.

« J'ai contacté l'Université hier et je leur ai fait part de mon intention. Il y a eu un accueil favorable à ce projet là. »