Pas de soleil à l'horizon chez A.B.I

Le syndicat des travailleurs de l’aluminerie de Bécancour en lock-out depuis 9 mois demain a fait le point mercredi matin sur la situation actuelle.

Selon eux, la direction demanderait 20% de concessions de plus qu’au début des négociations tout en reniant des ententes déjà conclues.

Ce ne serait pas un hasard si le médiateur Lucien Bouchard a suspendu les négociations selon le syndicat qui ne voit aucune volonté réelle de la partie patronale de mettre fin au conflit.

Enfin, le syndicat accuse la direction de vouloir faire payer aux travailleurs des tarifs d’hydro-électricité trop élevés, le président Clément Masse.

«Ce n'est pas les coûts de la main-d'oeuvre le problème, c'est les coûts d'électricité. C'est Alcoa qui a eu un problème à négocier son énergie. ABI fait passer sur le dos des travailleurs et de la communauté sa propre incompétence à avoir négocié des bons contrats d'énergie avec le gouvernement.»