Porno juvénile: la Fondation Cédrika Provencher réagit

A Trois-Rivières, La Fondation Cédrika Provencher réagit par voie de communiqué à la mise en accusation d'un ancien bénévole et sous-contractant, Claude Richard, dans une histoire de pornographie juvénile.

L'homme de 66 ans, de Shawinigan a été accusé hier et remis en liberté sous conditions.

Son retrour en cour est prévu le 24 février.

La Fondation confirme donc qu'il a été bénévole et engagé à titre de sous-contractant entre mars 2015 et avril 2016 pour la recherche de financement pour le développement d'un projet de trousse de prévention.

Aucun facteur ou indice ne laissait présager qu'une quelconque contravention des lois avait été commise par Claude Richard au moment de son implication.

Aucun des membres de la Fondation n'a d'ailleurs jamais été avisé de quelque manquement que ce soit ni d'une quelconque enquête criminelle en cours concernant ce dernier pendant la période concernée. 

En terminant, la Fondation Crédrika Provencher indique que l'ensemble des faits ne se sont pas déroulés dans le cadre du mandat de l'accusé.