Pyrrhotite: confusion aux communes

Le bureau du ministre du commercial international et député de St-Maurice/Champlain, François-Phillipe Champagne plaide la confusion au sujet de la non-réponse donnée hier par sa Secrétaire parlementaire Paméla Goldsmith-Jones à une question du député de Trois-Rivières au sujet  de la mise ne place d'une norme nationale de concentration de pyrrhotite dans le béton.

Mme Goldsmith Jones a répondu que le gouvernement allait poursuivre ses efforts pour améliorer l'ouverture des marchés pour les entreprises.

On explique au cabinet de M. Champagne que la question lui a été dirigée parce qu'elle est la secrétaire parlementaire de M. Champagne et que compte tenu qu'elle n'a pas compris le début, elle s'est fourvoyée dans sa réponse.

La position du ministre  Champagne est à l'effet qu'Il y a des discussions sur le sujet avec la ministre responsable Kristy Duncan.