Quand internet mène à une suspension

Un cadre de la commission scolaire Chemin-du-Roy est suspendu depuis hier et ce pour deux semaines, pour avoir utilisé internet à des fins personnelles un peu trop souvent. 

Le fait que l'utilisation d'internet eut été jugée abusive et  la position qu'occupe cette personne dans l'organisation ont poussé la direction à lui imposer cette suspension sans solde. 

En entrevue au Nouvelliste, Anne-Marie Bellerose, conseillère en communication à la commission scolaire affirme que c'est un cas isolé.

Rappelons que la ville avait suspendu un de ses employés 45 jours pour des raisons semblables en février.