Recours intenté contre la Maison Carignan

La Maison Carignan est visée par un recours intenté par la famille et les proches de Lyndia Hamel, cette jeune femme de 21 ans décédée des suites d'une overdose alors qu'elle séjournait à la maison de thérapie. 

Le demandeur, Étienne Fréchette, était un ami de la victime et dit agir à titre de mandataire pour la famille. 

Selon le document qui a pu être consulté par le Nouvelliste, on reproche à la maison de thérapie d'être moralement responsable de la mort de la jeune femme. 

Rappelons que Lyndia Hamel est décédée la nuit après avoir avoué avoir consommé alors que cela lui était interdit. 

Elle aurait fait part de ses intentions de mettre fin à ses jours à d'autres résidents après que la direction de la Maison lui eut annoncée son intention de la dénoncer aux policiers pour avoir brisé ses conditions.

Des déclarations qui n'auraient pas été prises au sérieux par le personnel de la Maison. 

Une enquête criminelle est d'ailleurs en cours dans ce dossier et le coroner en chef a demandé la tenue d'une enquête publique qui suivra possiblement l'enquête des policiers. 

La famille demande à la Maison Carignan de formuler des excuses publiques et pour l'instant aucun montant en dommages moraux n'a été décidé.