Sauver St-Maurice: les derniers efforts sont déployés.

A Québec, les partis d'opposition et les députés libéraux de la région poursuivent leur démarche afin que le Directeur général des élections fasse marche arrière dans la réforme de la carte électorale.

D'ici 10 jours ouvrables, les jeux seront faits.

Rappelons-le, cette réforme implique notamment la disparition du comté de St-Maurice et le transfert des secteurs Notre-dame du Mont Carmel et St-Louis-de-France dans le comté de Trois-Rivières.

Québec solidaire a déposé un projet de loi pour que la réforme ne soit pas appliquée et le gouvernement refuse de l'appeler au feuilleton de la Chambre.

La député péquiste Véronique Hivon est porte-parole en matière de réforme des institutions démocratiques et porte-parole de la Mauricie.