Une taxe salée

La réalisation progressive du projet District 55 à Trois-Rivières ne fait pas que des heureux.

Hélène Aubin, la propriétaire de terrain à proximité vient d'apprendre qu'elle devra payer une taxe d'amélioration locale de 107,000$ en raison de travaux d'infrastructures en voie d'être complétés.

Qui plus est, son compte de taxes a grimpé de façon importante depuis 2015.

Mme Aubin aurait aimé connaître le même sport que le commerce jardin du Coin, à l'intersection du boulevard Mauricien et du chemin Ste-Marguerite, qui au terme d'une bataille de 18 mois, a réussi à obtenir une baisse de la taxe d'amélioration locale.

La conseillère du secteur, Marie-Claude Camirand est révoltée du manque de transparence affiché par l'appareil municipal.