Vague caquiste en région

François Legault et la CAQ ont remporté leur pari en Mauricie, faisant élire 4 nouveaux députés.

Dans Trois-Rivières, l'avocat de formation et frère de l'ex-ministre libérale Julie Boulet, Jean Boulet, a réussi à déloger le député sortant, le libéral Jean-Denis Girard.

«On a été élu pour faire du changement et on va tenir parole, on va prendre une orientation qui est claire vers le changement.» Jean Boulet.

 

Dans Laviolette St-Maurice, issue du redécoupage électoral, la candidate caquiste Marie-Louise Tardif l'a emporté par une majorité de près de 4000 voix face au député sortant, le libéral Pierre Giguère.

Dans Maskinongé, le candidat caquiste Simon Allaire qui avait fait parler de lui en campagne électorale en raison de son dossier de conduite a réussi à défaire le député sortant, le libéral Marc H.Plante.

«On le dit souvent, on avait un dream team en Mauricie, alors je pense vraiment qu'à l'Assemblée nationale on va avoir notre voix et que la Mauricie sera très bien représentée.» Simon Alaire

Enfin, dans Champlain, l'ex-procureure de la Commission Charbonneau, Sonia Lebel, vue comme la possible vice-première ministre a également remporté son comté face au député sortant, le libéral Pierre-Michel Auger.

«Moi j'ai toujours fait confiance, quand je me suis joint à la CAQ on était troisième dans les sondages, alors quand je me suis joint à eux un gouvernement majoritaire était loin de mes rêves je dois vous dire.» Sonia Lebel

De l'autre côté du pont Laviolette, le député sortant Donald Martel a conservé son siège dans Nicolet-Bécancour avec une écrasante majorité de plus de 50%.

«Je suis là avec la CAQ depuis sa fondation. Aujourd'hui on a la région du Centre-du-Québec, on a la région de la Mauricie. Je suis vraiment content. On reçoit un mandat très clair de la population qui voulait un changement, c'est un très très grand jour aujourd'hui.» Donald Martel.

Rappelons que la CAQ formera un gouvernement majoritaire.