32% moins de travailleurs à la mine Westwood de Preissac

La minière Iamgold annonce ce matin une importante réduction d'effectifs à la mine Westwood de Preissac, en Abitibi-Témiscamingue. 

C'est pratiquement le tiers des travailleurs qui sera remercié, soit 32 %. Le nombre précis d'employés affectés n'est pas déterminé par la minière. 

La Société élabore actuellement un plan de la durée de vie de la mine et compte présenter une mise à jour au quatrième trimestre de 2019.

Par voie de communiqué, la mine indique que l'état d'avancement du développement minier et un rajustement des prévisions sont à l'origine de la décision de la direction.

« Nous regrettons sincèrement le départ de nos estimés collègues et nous leur offrons une aide à l'emploi. Nous sommes arrivés à la conclusion que cette décision difficile était nécessaire, de concert avec les réductions planifiées, après avoir évalué les niveaux et les coûts de production. Nous continuons de nous concentrer sur l'élaboration d'un plan à long terme sécuritaire et rentable pour Westwood. Au nom de toutes les personnes d'IAMGOLD, je tiens à exprimer notre appréciation du travail assidu et de l'engagement de tous nos employés de Westwood. »

-  Steve Letwin, président et chef de la direction d'IAMGOLD

Iamgold se refuse à tout autre commentaire aujourd'hui (mercredi), préférant d'abord centrer ses énergies à informer les employés de la situation. La minière promet toutefois de réagir dans les prochains jours.

De son côté, le Syndicat des Métallos, qui représente les employés, estime que ces compressions représentent environ 60 emplois perdus sur un total d'environ 455 travailleurs. Le Syndicat estime que c'est une triste nouvelle et s'assurera de veiller à ce que les choses soient faites respectueusement, en coupant d'abord les sous-traitants.

Les Métallos soutiendront les travailleurs dans leur recherche d'emploi à travers un comité de reclassement et seront partie prenante du processus de révision des opérations de minage.

- Avec la collaboration d'Audrey Folliot, journaliste Bell Média.