325M$ pour le 3e lien, rien pour le tramway et Labeaume est furieux

Le premier budget caquiste déposé jeudi donne toutes les raisons de sourire au maire de Lévis. En revanche, son homologue de Québec cache difficilement sa colère.

L'exercice financier déposé jeudi après-midi prévoit 325 millions de dollars dans le Programme québécois des instratructures (2019-2029) pour la planification d'un nouveau lien autoroutier, mais il ne fournit aucune solution pour récupérer les 1,2 milliard de dollars dans les fonds fédéraux qui sont essentiels pour boucler le financement du projet de réseau structurant si cher au maire Labeaume.
 
Le premier magistrat de Québec en veut aux deux paliers de gouvernement qui campent chacun sur leur position. Rappelons que le gouvernement Legault s'engage à financer 1,8 milliard de dollars pour le chantier du tramway. Le fédéral affirme de son côté que sa part est disponible via divers fonds fédéraux. C'est ici que ça se corse puisque la Coalition Avenir Québec refuse d'aller piger dans les enveloppes suggérées par Ottawa.

Il y en a plus pour le troisième lien qu'il y en a pour le tramway. Je ne serai pas alarmiste, je vais espérer que le bon sens va l'emporter. Mais là, vous avez deux gouvernements qui se chicanent d'un côté pis de l'autre de la barrière. Ils me demandent d'embarquer dans le club du Québec ou dans le club d'Ottawa. Je n'embarquerai pas là-dedans, je ne jouerai pas au goon pour eux autres. Mon problème à moi, c'est que je vais manquer de temps. C'est ça mon maudit problème.

Régis Labeaume

Le maire Labeaume dénonce également la large part de subventions pour les projets de mobilité durable à Montréal qui se fait, à son avis, au détriment de la capitale et des autres régions de la province.

Quand vous habitez à Québec ou dans les régions, votre avion coûte cher vous n'avez pas de transport collectif, il n'y a pas de transport interrégional et il n'y a plus de train. Mais à Montréal , honnêtement ça ne marche pas et c'est extrêmement décevant.

Régis Labeaume

Lehouillier jubile

De l'autre côté des ponts, le maire Gilles Lehouillier se permet d'être enthousiaste. Non seulement, le gouvernement caquiste passe à la phase de planification du troisième lien, mais Lévis obtient également d'autres gains notables.

Par exemple, l'élargissement de l'autoroute 20 entre l'avenue Taniata et le centre-ville est un autre projet important pour le maire qui passe à l'étape de la planification dans la programmation du gouvernement. La ville sera aussi reconnu comme une zone d'innovation ce qui lui confère des avantages pour séduire les entreprises.

On ne s'y attendait pas honnêtement. C'est probablement le meilleur budget pour la Ville de Lévis depuis que je suis maire. 

Gilles Lehouillier