62 élèves du Collège d'Anjou signent un pacte de suicide

Une pétition pour le moins singulière circulait dans les murs du Collège d'Anjou. 

62 élèves de secondaire 3 et 4 ont inscrit leur nom sur un pacte de suicide qui devait avoir lieu le 30 janvier. 

Leurs parents ont participé à une rencontre de prévention, mardi, en lien avec le document.

Les trois élèves de secondaire 3 à l'origine de la pétition affirment qu'il s'agit d'une mauvaise blague. 

Ils sont suspendus jusqu'à nouvel ordre. 

Une mauvaise blague prise au sérieux

La direction de l'école dit avoir déployé une cellule de crise pour offrir tout le support nécessaire aux élèves.

Le directeur du Collège, Luc Plante, affirme que plusieurs jeunes n'avaient aucune idée de la nature du document qu'ils signaient.

"Trois feuilles circulaient pour la pétition, mais une seule avait un en-tête. Des élèves se seraient fait dire de signer pour un projet de vie scolaire. Plusieurs auraient vu leur nom inscrit à leur insu."

 

Chaque élève a été rencontré individuellement, certains ont signé le document en toute connaissance de cause. 

Une enquête du SPVM a été ouverte, mais aucune accusation ne sera portée.

Pour obtenir de l'aide:

Suicide Action Montréal: 514-723-4000