Amende de 300 000 dollars pour Air Transat

Air Transat est vivement critiquée par l'Office des transports du Canada qui a dévoilé cet après-midi les conclusions de son enquête sur les incidents survenus le 31 juillet dernier à l'aéroport d'Ottawa.

Plusieurs passagers étaient alors restés coincés pendant plus de cinq heures dans leur avion sur l'aire de trafic.

En gros, trop de pouvoir aurait été accordé aux pilotes dans la gestion des événements et la compagnie aérienne aurait failli à sa responsabilité envers ses passagers.

Air Transat se voit donc imposer une amende de 300 000 dollars et devra rembourser certains passagers pour les dépenses encourues.

Par communiqué, le groupe de passagers du vol TS-157 a remercié l'Office canadien des transports pour son enquête, mais analysera le jugement avant de s'en déclarer satisfait.

 

RÉACTION D'AIR TRANSAT

Air Transat dit qu'elle se pliera au jugement et améliorera ses façons de faire.

''Nous réitérons nos sincères excuses à nos passagers qui ont vécu une situation difficile. Air Transat accueille favorablement la clarification des obligations des transporteurs et l'invitation de l'OTC à une meilleure collaboration de tous les acteurs afin d'éviter qu'une telle situation ne se reproduise.''

Jean-François Lemay, président-directeur général d'Air Transat