Arrêtées au terme d'un complot planifié à distance par le crime organisé

Les deux jeunes femmes emprisonnées en Australie pour l'importation de 95 kg de cocaïne, évalués à 30M$ sur le marché noir, auraient été recrutées par le crime organisé pour être des "mules"

L'opération aurait été planifiée à distance par un gang égypto-syrien et la pègre juive montréalaise avec la collaboration du cartel mexicain Sinaloa selon une enquête de QMI

Aucun des 9 présumés cerveaux de l'opération n'a été arrêté et pourtant des empreintes digitales de l'un d'eux auraient été trouvées sur l'un des paquets de cocaïne. 

Mélina Roberge, Isabelle Lagacé et leur présumé complice, le Montréalais André Tamine, devaient transporter la drogue en échange de  milliers de dollars et de bijoux.   

Le trio a été arrêté en août 2016 au port de Sydney au terme d'une croisière de rêve sur le navire "Sea Princess". 

La drogue aurait été apportée à bord lors d'une escale au Pérou. 

Isabelle Lagacé a plaidé coupable en novembre dernier et a écopé d'une sentence de 7 ans et demi de prison. Le procès Roberge et Tamine doit s'ouvrir le 26 février. 

Facebook/Les deux jeunes femmes ont partagé plusieurs photos de leur voyage sur les réseaux sociaux.