Attentat à Strasbourg, le tireur toujours en fuite

La surveillance est renforcée dans les marchés de Noël en France au lendemain de cet attentat commis à Strasbourg qui a fait 2 morts (2 décès confirmés et une mort cérébrale) ainsi que 13 blessés. 

Ce bilan pourrait encore s'alourdir puisque 7 blessés sont dans un état grave. 

Plus de 600 policiers sont mobilisés pour retracer le tireur toujours en liberté. 

Selon des témoins, il a crié "Allah Akbar" "Dieu est grand" en français, avant d'ouvrir le feu à plusieurs reprises. Il s'est ensuite enfui en taxi. Il est blessé. 

Twitter/Le tireur de Strasbourg a été identifié par des médias comme état Chérif Chekkat et Chérif C. par les autorités.

Vaste chasse à l'homme 

Le suspect a été identifié comme étant Chérif Chekkat, un résident de Strasbourg d'origine marocaine. 

L'homme de 29 ans se serait radicalisé en prison. Il a été condamné à 27 reprises pour des crimes commis en France, en Allemagne et en Suisse.

Chekkat devait être interpellé hier matin dans le cadre d'une enquête sur une tentative de meurtre lors d'un vol à main armée commis l'été dernier. Dans son appartement, les policiers ont découvert une grenade, un pistolet, des munitions et 4 couteaux, dont deux de chasse. 

Quatre membres de sa famille, dont son père ont été placés en garde à vue. 

Toutes les activités du marché de Noël de Strasbourg ont été annulées. Les drapeaux ont été mis en berne et une minute de silence a été observée au Parlement européen.

La surveillance est renforcée dans les marchés de Noël en France au lendemain de l'attentat commis à Strasbourg qui a fait 3 morts et 13 blessés.

Getty Images/SEBASTIEN BOZON / Contributeur

 

Embed from Getty ImagesEmbed from Getty ImagesEmbed from Getty ImagesEmbed from Getty Images