Aucune accusation en lien avec le décès tragique d'un ado de 15 ans

Aucune accusation criminelle ne serait déposée en lien avec la mort de Simon Dufour qui s'est enlevé la vie le 23 novembre dernier à Saint-Bruno-de-Montarville, en Montérégie. 

Les camarades de classe de l'adolescent de 15 ans, ses enseignants de même que la direction de l'école secondaire André-Laurendeau ont été rencontrés par les enquêteurs.

"Aucun indice ne permettrait pour l'instant de croire à une responsabilité de la part de la direction de l'école, de son personnel ou de ses élèves. Il serait toutefois trop tôt de tirer des conclusions puisque l'enquête est toujours en cours" -Mélanie Mercille, porte-parole du Service de police de Longueuil. 

Selon la famille du garçon, le jeune homme était constamment victime d'intimidation et la direction était au courant de la situation. 

Quelques jours après la tragédie, le SPAL avait laissé entendre que des accusations pourraient être portées si les enquêteurs réussissaient à prouver qu'il y a eu intimidation ou tout autre acte criminel. 

Le suicide de l'adolescent a amené la direction de l'école a revoir l'ensemble de son protocole. 

Si vous avez besoin d'aide, contactez la ligne québécoise en prévention du suicide au 1-866-APPELLE (277-3553)