Bilan des Canadiens: une saison inacceptable pour l'état-major

Le président des Canadiens, Geoff Molson, est catégorique: les Canadiens doivent renouer avec la culture de la victoire et le statu quo est inacceptable. 

« Nous serons meilleurs sur la glace et à l'extérieur de la glace ». - Geoff Molson

Sans donner de détails, le grand patron affirme que des changements sont à prévoir au sein de l'organisation.

Le directeur général, Marc Bergevin, considère que la saison est inacceptable. Il pointe du doigt l'attitude de son équipe qu'il qualifie d'inexcusable.

«Avec une attitude différente, on n'a pas 40 défaites. Ça a commencé au camp d'entraînement. On ne s'est pas battus pour faire les séries»  - Marc Bergevin

« Ceux qui ne sont pas prêts à changer ne seront pas là l'année prochaine. » - Geoff Molson

Bergevin admet aussi avoir surévalué certains aspects de sa formation. Rappelons qu'avant la saison, il a déclaré avoir une meilleure défensive malgré les départs d'Andrei Markov, Alexei Emelin et Nathan Beaulieu.

Même si les rumeurs à l'endroit de Max Pacioretty se multiplient depuis plusieurs mois, Marc Bergevin affirme que le capitaine fait encore partie des plans des Canadiens.

Concernant Carey Price, l'organisation ne jette pas l'éponge et veut continuer de bâtir sur les performances de son gardien de but.

Malgré son mécontentement, Geoff Molson estime que Marc Bergevin demeure la meilleure personne pour redresser la situation. Le président affirme aussi que les partisans vivront une meilleure expérience au Centre Bell la saison prochaine et que les prix n'augmenteront pas.

LES JOUEURS FONT LEUR MEA CULPA

La capitaine Max Pacioretty prend l'entière responsabilité pour son année difficile et réitère son attachement envers Montréal.

« J'aime jouer à Montréal, j'en suis fier. Idéalement, je jouerais ici toute ma carrière, mais les choses ne sont pas idéales. On verra ce qui arrivera. » - Max Pacioretty

Le gardien Carey Price se dit soulagé que cette mauvaise saison soit terminée. Il n'est pas inquiet pour le futur de l'équipe. Il profitera de la saison estivale pour refaire le plein d'énergie et se concentrer sur la prochaine campagne.

Andrew Shaw a connu son lot de blessures au cours des dernières semaines. Le match contre Dallas en mars a été particulièrement coûteux. En plus d'une commotion cérébrale, le fougueux attaquant a été blessé au genou gauche. Il sera d'ailleurs opéré mardi prochain et devrait pouvoir renouer avec l'action l'automne prochain.

Le Québécois Phillip Danault affirme que son équipe a appris de la dernière saison. Ses coéquipiers et lui devront arriver fin prêts au camp d'entraînement, contrairement à cette année où le Tricolore a perdu ses six matchs préparatoires.

L'attaquant n'a pas pris de détour pour souligner les lacunes au centre dans l'alignement.

« On a besoin d'un centre, on n'est pas fous. » - Phillip Danault

À ce sujet, Jonathan Drouin est le premier à admettre que sa première saison à Montréal a été en deçà des attentes. Il devra faire preuve de plus de constance dans ses performances. Il assure se sentir déjà plus à l'aise au poste de centre, notamment au cercle des mises en jeu.

La première année complète de Charles Hudon avec le Tricolore n'a pas non plus été de tout repos. Le Québécois estime toutefois avoir connu plus de hauts que de bas. Les prochaines semaines lui permettront de reprendre la forme, lui qui traîne notamment une blessure au genou depuis plus de deux mois.

Même s'il a connu sa meilleure saison avec une récolte de 31 buts, Brendan Gallagher voit la dernière campagne comme un échec puisque les Canadiens sont exclus des séries pour la deuxième fois en trois ans.

Alex Galchenyuk affirme retenir plusieurs leçons de cette saison, mais préfère se tourner vers l'avenir. L'attaquant ne représentera pas les États-Unis au Championnat mondial. Le Suédois Jacob De la Rose y défendra, quant à lui, les couleurs de son pays natal.

À la ligne bleue, Jeff Petry a connu de bonnes performances offensives, mais son différentiel de -30 lui fait dire que son jeu défensif doit devenir sa priorité numéro un.