Blague de bombe dans un avion: Une Québécoise est formellement accusée

La passagère d'un vol entre Fort Lauderdale et Montréal a décidé de conclure ses vacances sur une mauvaise blague. Son sens de l'humour douteux a provoqué un retard de plus de trois heures.

Le vol d'Air Canada Rouge AC1609 devait décoller de l'aéroport de Fort Lauderdale à 21h35, mardi soir. Avant le décollage, une agente de bord s'est aperçue qu'un bagage à main pendait à l'extérieur d'un compartiment situé au-dessus des sièges. L'employée d'Air Canada a alors demandé à qui appartenait le sac.

Nathalie Tremblay, 53 ans de Mascouche a alors répondu en français «Il y a une bombe dans le sac». Cette affirmation n'a pas été prise à la légère. L'avion et une partie du terminal ont immédiatement été évacués. Différentes autorités ont été alertés de la situation. Raphaël Rivard, journaliste de Bell Média en Mauricie était à bord de l'appareil:

«Gros branle-bas de combat: la sécurité de l'aéroport s'en est mêlée, le bureau du shérif, le FBI, les chiens ont passé l'avion au peigne fin.» -Raphaël Rivard, journaliste

Une escouade antibombe a analysé le bagage et a finalement déterminé qu'il ne contenait aucune matière explosive. L'agente de bord, des passagers et la suspecte ont été interrogés. Les autorités ont conclu que la dame était l'auteure d'une fausse menace. Elle a été accusée et incarcérée à la prison du Comté de Broward, à Fort Lauderdale, selon une porte-parole du shérif.

Dans un courriel envoyé à Bell Média, Air Canada n'a émis qu'une brève déclaration:

«Un passager à bord du vol AC1609 a été débarqué de l'avion et détenu par les autorités locales. Puisqu'une enquête policière est en cours, nous n'émettrons aucun commentaire.» - Air Canada

Le vol a décollé avec plus de 3h de retard. Plutôt que d'atterrir à minuit quarante mercredi matin, les passagers ont touché le sol montréalais quelques minutes avant 4h.

(Avec la collaboration d'Étienne Phénix, Raphaël Rivard et Marie-Pier Boucher, journalistes Bell Média)
 

Nathalie Tremblay a été formellement accusée

Nathalie Tremblay a comparu devant un juge mercredi pour cette fausse dénonciation.

La femme de 53 ans, arrêtée la veille, a officiellement été accusée.

Son avocat a indiqué que la situation découlait d'une «blague horrible qui a tourné au vinaigre» et que Mme Tremblay le réalise maintenant.

Mme Tremblay devra payer une caution de 5000$.