Bonjour/Hi de plus en plus utilisé dans les commerces de Montréal

On entend de plus en plus souvent "Bonjour/Hi" lorsqu'on entre dans les commerces de Montréal.

Dans sont rapport sur l'évolution de la situation linguistique au Québec rendu public aujourd'hui, l'Office québécois de la langue française confirme que l'utilisation du français comme langue d'accueil unique a diminué entre 2010 et 2017, passant de 84 à 75%.

L'accueil en anglais seulement a quant à lui grimpé de 12 à 17% et l'accueil bilingue a doublé, passant de 4 à 8%.

Malgré tout, les consommateurs réussissent à être servis en français dans 96% des cas. Or, de plus en plus de personnes, particulièrement les jeunes francophones, sont indifférents face à un service dans une autre langue que le français, depuis 2012.

Le rapport nous apprend également qu'au travail, près du quart des personnes immigrantes (24 %), peu importe leur langue maternelle, utilisent plutôt l'anglais.

En novembre 2017, l'Assemblée nationale avait voté à l'unanimité pour que la formule "Bonjour/Hi" soit abandonnée.

Les données de ce rapport soulignent la nécessité de poursuivre un travail de surveillance, de sensibilisation et de valorisation du français dans la société québécoise. -L'Office québécois de la langue française

Améliorations 

L'Office québécois de la langue française note aussi des améliorations dans son rapport. 

Par exemple, les anglophones de l'île de Montréal utilisent davantage le français dans l'espace public depuis 2007. En 2016, 94 % des Québécois ont déclaré être en mesure de soutenir une conversation en français.

La même année, le français était la langue de travail pour la majorité des travailleuses et des travailleurs au Québec (80 %).