Cambridge Analytica ferme ses portes

Cambridge Analytica, au coeur du scandale sur la fuite des données Facebook, met fin à ses opérations et déclare faillite.

La société britannique avait eu un mandat pour la campagne de Donald Trump. Elle est accusée d'avoir récolté les données personnelles de près de 90 millions d'utilisateurs de Facebook sans leur consentement, et ce, afin d'influencer l'élection présidentielle américaine de 2016.

Cambridge Analytica dément catégoriquement ces allégations.

La compagnie avait perdu beaucoup de clients ces dernières semaines.

Elle a décidé que ce n'était plus viable de continuer.