CANNABIS: Peu de droits pour les locataires

Les propriétaires auront le gros bout du bâton pour interdire la consommation de cannabis dans leurs logements. 

Dès demain, ils pourront envoyer un avis de modification de bail en vertu de la nouvelle loi légalisant la consommation de marijuana.

Le locataire aura 30 jours pour contester l'avis. Il pourra contester SEULEMENT pour des raisons médicales selon la Régie du logement

Tous les documents nécessaires pour l'avis ou la contestation sont DISPONIBLES ICI

Les premiers joints de pot légal seront vendus dans les succursales de la Société québécoise du cannabis, mercredi matin, à 10h. La vente en ligne débutera à compter de 9h.


Québec est prêt

À moins de 24h de la légalisation, le gouvernement désigné de la CAQ assure qu'elle tiendra promesse en modifiant la loi sur la légalisation du cannabis.

L'âge minimum de consommation sera augmenté à 21 ans. Il sera également interdit de fumer dans l'ensemble des lieux publics. Plusieurs municipalités ont déjà adopté des règlements en ce sens pour protéger les citoyens.

L'Association canadienne des policiers affirme que ses membres sont prêts à contrôler les automobilistes qui conduiront avec les facultés affaiblies. 

Une étude de l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill dévoilait, hier, que les conducteurs avait les facultés affaiblies par la drogue 5h après avoir consommé


Une guerre de prix est lancée

Le crime organisé est loin d'avoir dit son dernier mot avec la légalisation du pot. 

Plusieurs consommateurs ont constaté une baisse des prix sur le marché noir. 

Selon Statistique Canada, le prix moyen du gramme au Québec est présentement de 5,82$.

Cette pression aurait déjà entraîné une baisse des prix dans les Sociétés québécoises du cannabis

Alors qu'on prévoyait vendre le gramme à 7$ les prix ont été revus à la baisse à 6$ taxe incluse.