Collision entre deux avions en plein vol au-dessus des Promenades St-Bruno

Une collision entre deux avions au dessus des Promenades St-Bruno hier a fait un mort et un blessé grave vendredi.

Un jeune pilote de 21 ans a perdu la vie.

Un autre de 23 ans a été blessé gravement, mais on ne craint plus pour sa vie.

Deux autres personnes ont été transportées à l'hôpital pour choc nerveux.

Les enquêteurs ont colligé les témoignages au restaurant La Cage. Ils ont confirmé que l'impact était de nature accidentelle.

Les Promenades Saint-Bruno ont été évacuées, car l'un des deux avions s'est écrasé sur le toit, déversant de l'essence. Les pompiers seraient intervenus à temps pour limiter les dégâts.

L'autre avion s'est écrasé dans le stationnement du centre commercial, devant une entrée. C'est dans cet appareil que se trouvait le pilote qui est mort.

Les Promenades Saint-Bruno sont fermées aujourd'hui pour permettre aux enquêteurs de faire leur travail.

La langue est-elle en cause ?

Les deux avions étaient exploités par l'école de pilotage Cargair de St-Hubert. La compagnie a réagi cet avant-midi.

Elle affirme que la langue ne serait pas à l'origine de la collision.

Selon le directeur de Cargair, Daniel Adams, le niveau d'anglais des deux pilotes était très fonctionnel.

M. Adams soutient que plusieurs hypothèses sont envisagées pour expliquer le drame.

Les Promenades St-Bruno sont situées près de l'aéroport de St-Hubert, un aéroport relativement achalandé pour sa taille.

Enquête du BST

Le Bureau de la sécurité des transports a ouvert une enquête pour comprendre ce qui s'est passé.

Les deux appareils ont été récupérés. Ils seront envoyés au laboratoire d’ingénierie d’Ottawa dans les prochains jours. 

Le pilote blessé devra également être rencontré dès que son état le permettra.

Toutes les communications entre les pilotes et les contrôleurs seront analysées.

Pilotes chinois

Les deux pilotes sont d'origine chinoise.

Cargair offre un programme de formation destiné aux étudiants chinois depuis 11 ans.

150 étudiants viennent suivre le cours par année.

La formation est d'une durée de 15 mois.

La famille du pilote décédé a été avisée.

Avec la collaboration de François Coulombe-Giguère, Benoit Chevalier et Élisabeth Gosselin