Des dizaines de taxis manifestent à Montréal

Le boulevard René-Lévesque Ouest au centre-ville ressemblait à un vrai terrain de stationnement plus tôt aujourd'hui à Montréal. Des dizaines de chauffeurs de taxi ont manifesté contre le projet de loi 17 du gouvernement Legault.

Quatre cortèges sont partis des Galeries d'Anjou, du Centre Fairview Pointe-Claire, de la Place Desaulniers à Longueuil et du Cosmodôme de Laval vers 9h, ce matin. Les taxis ont circulé à basse vitesse escortés par des policiers jusqu'au bureau du ministre des Transports, François Bonnardel. Les automobilistes en ont pris pour leur rhume notamment sur l'autoroute 15 Sud et sur le pont Jacques-Cartier où les taxis étaient nombreux. Le centre-ville a été congestionné une bonne partie de la journée sur le boulevard René-Lévesque Ouest, entre la rue Beaver Hall et le Complexe Desjardins sur St-Urbain.

DE MEILLEURES COMPENSATIONS OU RIEN

Les chauffeurs demandent au gouvernement Legault une étude d'impact sur le dépôt du projet de loi 17 qui met fin au régime de permis de taxis. Ils veulent également de meilleures compensations pour la perte de leur permis.

"S'il veut vraiment mon permis, qu'il me donne le montant que ça vaut. Si c'est 150 000$, c'est 150 000$. À Montréal, la valeur est de 200 000$, qu'il me donne 200 000$," a affirmé un chauffeur.

De nombreux chauffeurs de taxi ont mis des années à rembourser l'achat de leur permis qui est maintenant devenu leur bas de laine pour la retraite. Ils évaluent la valeur totale des permis à un milliard de dollars. Le gouvernement Legault offre 500 M$ en compensations.

Les chauffeurs de taxi ont transformé le boulevard René-Lévesque Ouest au centre-ville en véritable stationnement - Frédéric Labelle, Bell Média

Les chauffeurs de taxi ont transformé le boulevard René-Lévesque Ouest au centre-ville en véritable stationnement - Frédéric Labelle, Bell Média

Frédéric Labelle, Bell Média