Des portes anti-suicide dans le métro de Montréal?

La Société de Transport de Montréal songe à installer des portes palières dans treize stations de métro de la ligne orange.

Ce dispositif est utilisé dans plusieurs grandes villes, dont Paris, pour réduire les risques de suicide, de chutes accidentelles, ou encore d'intrusion volontaire sur la voie.

Les portes permettent donc de diminuer le nombre d'interruptions de service sur le réseau de transport.

Une étude de faisabilité se penchera sur le projet qui vise les stations allant de Crémazie à Bonaventure, selon un appel d'offres obtenu par Radio-Canada.

Dans le passé, l'installation de ce type de porte a été écartée par la STM, car il en coûtait entre dix et quinze millions de dollars par station.

L'Association québécoise de prévention du suicide indique que la mise en place de portes palières pourrait décourager certaines personnes de s'enlever la vie.