Donald Trump nie tout geste pouvant justifier une destitution

Donald Trump continue de nier toute relation inappropriée avec la Russie.

Le président américain a répondu aux questions des journalistes pour la première fois depuis qu'il a limogé le directeur du FBI, James Comey, qui enquêtait sur les liens douteux entre l'administration Trump et la Russie.

Le président américain a réitéré le message envoyé sur Twitter ce matin, se disant victime d'une chasse aux sorcières, faisant référence à la nomination d'un procureur indépendant qui prend le relais de ces enquêtes.

Donald Trump a été confronté par un journaliste sur les deux principales questions qui préoccupent les Américains : a-t-il demandé à James Comey de cesser d'enquêter sur son ancien conseiller, Michael Flynn, et a-t-il commis un geste pouvant le mettre à risque d'une destitution de ses fonctions.

Les réponses ont été brèves et claires : "non" et "c'est complètement ridicule".

Le président qualifie ces questions de distractions. Il souhaite recentrer l'attention sur son plan économique et ses prochains voyages à l'étranger.