Du vin en vrac revendu au gros prix à la SAQ

Vin ISTOCK NIKITOS77

Vous ne le savez peut-être pas, mais le vin contenu dans plusieurs bouteilles de la SAQ était dans des citernes avant de se trouver sur les tablettes de la société d'État. Ce vin en vrac qui revient à 84 cents la bouteille selon le Journal de Montréal est parfois revendu jusqu'à 16$ du 750 ml.

Le rédacteur en chef du site Vin Québec, Marc-André Gagnon, dénonce le marketing fait sur le dos des consommateurs puisque rien n'indique si le vin que vous consommez a été exporté en vrac. Le produit qui arrive par bateau au Canada est embouteillé dans des entrepôts pour ensuite être revendu. Tous les vins vendus en épicerie et dépanneur ont été exportés en vrac avant d'être embouteillés au Québec. Le coût de revient des importateurs est de 1,11$ le litre, l'équivalent de 84 cents au format de 750 ml.

L'industrie de l'embouteillage fait valoir que plusieurs autres frais s'ajoutent au prix de base avant que les bouteilles prennent le chemin de la vente au détail.

De nombreux produits disponibles à la SAQ

La vente de vin exporté en vrac représentait 25% des ventes de la SAQ l'année dernière. Le Big House, le Lulu B. Chardonnay, le Cliff 79 et le Red Revolution sont tous des exemples de vin vendu en vrac disponible à la SAQ. Ces bouteilles se vendent entre 9,95$ et 16,65$ l'unité. 

Il n'y a aucun étiquetage pour différencier le vin exporté en vrac des autres produits.