Enlèvement du président de Cora Déjeuners, le présumé ravisseur est arrêté

La Sûreté du Québec a procédé à l'arrestation ce matin à Laval d'un homme de 49 ans en lien avec l'enlèvement du président de la chaîne de restaurants Cora Déjeuners, il y 18 mois. 

Nicolas Tsouflidis, le fils de la fondatrice Cora Mussely Tsouflidou, avait été enlevé à Mirabel et enfermé dans le coffre d'une voiture en mars 2017. 

Il avait été retrouvé confus plusieurs heures plus tard dans un fossé de la Montée Champagne à Laval. 

Paul Zaidan comparaitra demain. Il devrait être accusé d'enlèvement et de séquestration. L'ancien franchisé aurait voulu une rançon pour compenser la fermeture de son restaurant en 2014.

D'autres arrestations sont à prévoir dans ce dossier selon la SQ. 

Réactions de M. Tsouflidis 

Nicolas Tsouflidis a réagi par voie de communiqué, mardi avant-midi:

 « La dernière année a été éprouvante. Aujourd'hui, je suis soulagé d'apprendre l'arrestation d'un suspect. En ce qui me concerne, il semble s'agir d'un cas unique et isolé. Chez Cora, c'est tolérance zéro en ce qui concerne la violence. Je suis donc persuadé que tous nos employés et nos franchisés, qui sont au cœur de notre réussite, se joignent à moi pour condamner le geste qui a été commis. »

Il ajoute qu'il continuera à collaborer avec les autorités pour faire la lumière sur cette histoire et qu'il n'émettra aucun commentaire supplémentaire.

( Avec la collaboration de Benoit Chevalier et Andrée-Anne Barbeau, journalistes Bellmédia. )