Expulsion brutale, le titre de la United Airlines pique du nez

United Airlines paie chèrement l'expulsion brutale d'un de ses passagers en raison d'une surréservation de sièges. 

Une heure après l'ouverture des marchés, le titre de la compagnie perdait près de 4% de sa valeur. À suivre ICI ! 

Les commentaires négatifs se multiplient sur la page Facebook en réponse au message de la direction du transporteur aérien. 

Le patron de la United, Oscar Munoz soutient qu'une compensation de 1000$ a été offerte au passager, David Dao, un médecin et joueur professionnel de poker. 

Ce dernier serait devenu "belliqueux" devant l'insistance du personnel pour qu'il cède son siège, ce que la loi permet aux transporteurs de faire en échange de compensation.

L'officier chargé de l'expulsion a été relevé de ses fonctions. 

LES INTERNAUTES S'AMUSENT DES MALHEURS DE LA UNITED 

Le mot-clip #NewUnitedAirlinesMotto (nouvelle devise la United Airlines) faisait partie des tendances sur Twitter mardi matin. 

Voici quelques messages postés ; 

Twitter

Twitter

Twitter