Hausse de taxes surprise à Montréal pour 2018

Les Montréalais auront une hausse de taxes surprenante cette année.

Elle sera, en moyenne, de 3,3% pour le secteur résidentiel et de 3% pour le secteur commercial.

Pour la maison moyenne montréalaise, ce budget représente une hausse annuelle de 118$.

UNE PROMESSE BRISÉE?

Lors de la campagne électorale, Valérie Plante s'était engagée à ce que la prochaine hausse de taxes ne dépasse pas l'inflation, estimée à 2,1% pour l'année 2018 au Canada.

Mais la mairesse ne croit pas avoir brisé sa promesse, affirmant que la taxe de la ville-centre est de 1,9%. Mais ensuite, s'ajoutent les taxes des arrondissements, ce qui fait grandement monter la note.

Celui qui subira la hausse totale la plus importante est Rosemont-Petite-Patrie, avec 5,6%. Son opposé est l'arrondissement LaSalle, avec une hausse de 2,2%.

Le budget total de Montréal a augmenté à 5,5 milliards de dollars, un sommet historique. L'administration Plante-Dorais dit avoir été confrontée à des choix difficiles, et des priorités difficilement ignorables, comme le remplacement urgent de conduites d'aqueducs et la nécessité d'augmenter l'offre de services de transport en commun.

L'OPPOSITION DÉNONCE

L'opposition officielle à Montréal estime que les contribuables ont été trahis.

"Les Montréalais auraient-ils voté pour Valérie Plante sachant ce qui les attendait?" s'interroge le chef de l'opposition, Lionel Perez, accusant la nouvelle administration de ne pas respecter la capacité de payer des Montréalais.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain est également amère face à l'augmentation des taxes pour les commerçants. Rappelant le niveau élevé de taxation dans la métropole, elle craint pour la compétitivité de Montréal.