Hausse des décès sur nos routes

Les jeunes sont encore surreprésentés dans le dernier bilan routier. 

En incluant les piétons et les cyclistes, 75 jeunes de 15 à 24 ans sont morts l'an dernier contre 46 en 2016.

La vitesse ou la conduite imprudente sont le plus souvent en cause.

Québec s'attaquera au phénomène en imposant un couvre-feu et une limite de passagers aux jeunes conducteurs dès cet été.

 Au total, 364 personnes ont perdu la vie sur le réseau routier en 2017, au Québec, contre 351 en 2016.

Plus de décès chez les piétons et cyclistes

Par ailleurs, 69 piétons sont décédés l'an dernier sur l'ensemble de la province. 

C'est 25% de plus que la moyenne des 5 dernières années. On comptait 62 décès en 2016.

"La distraction au volant cause de plus en plus de décès sur nos routes. Il faut changer nos habitudes. Regarder notre téléphone, ne serait-ce qu'une seconde, peut mettre la vie de quelqu'un en danger." - le ministre des Transports André Fortin

Le nombre de décès chez les cyclistes est passé de 8 à 11 en 2017.

Un bilan positif à Montréal

Contrairement à l'ensemble de la province, Montréal a enregistré son meilleur bilan routier des 3 dernières années.

Quatre personnes de moins ont perdu la vie pour un total de 28 en 2017.

Les accidents avec blessés légers et graves sont aussi en légère baisse.