Influence Communication dans la tourmente

La direction d'Influence Communication conteste les conclusions d'une vaste enquête du quotidien LaPresse sur la méthodologie utilisée par la firme pour évaluer le poids médiatique d'une nouvelle. 

La journaliste Isabelle Hachey a interviewé 11 anciens employés qui ont demandé à garder l'anonymat par crainte de représailles. 

Ils soutiennent que les chiffres avancés par Influence Communication sont parfois "manipulés" avant d'être partagés à la clientèle et les médias. 

La firme dresse un palmarès quotidien, mensuel et annuel des nouvelles les plus diffusées/consultées, sur la base de milliers d'articles analysés chaque jour.

LA DIRECTION CONTRE-ATTAQUE 

Par voie de communiqué, la direction d'Influence Communication soutient "que les ex-employés cités dans l'article sont devenus des concurrents directs qui participent aux mêmes appels d'offres pour obtenir des mandats que la compagnie détient depuis plusieurs années. Une de leurs stratégies d'affaires est de tenter de discréditer notre méthodologie éprouvée depuis 17 ans". 

Cette version a été fermement démentie par la journaliste Isabelle Hachey qui a préparé le reportage. 

Influence Communication emploie une centaine d'employés.