Keystone XL obtient le feu vert de Washington

TransCanada pourra finalement construire son oléoduc Keystone XL.

La compagnie a fait savoir qu'elle venait de recevoir le permis nécessaire du Département d'État américain.

Après plus de 8 ans et demi de délai, la nouvelle administration américaine a renversé la décision du président Obama qui s'opposait à la construction de ce pipeline qui va acheminer le  pétrole des sables bitumineux de l'Alberta vers les raffineries du sud des États-Unis.

Dès sa première semaine au pouvoir, le président Trump avait signé un décret invitant TransCanada à reformuler une demande de permis et il avait promis qu'une décision serait prise dans un délai de 60 jours.