L'ancien premier ministre Bernard Landry gravement malade

L'ancien premier ministre du Québec, Bernard Landry, est gravement malade.

Il est confiné à sa résidence, en fauteuil roulant, et a besoin de bonbonnes d'oxygène pour respirer, selon la Presse.

Les poumons de l'homme de 81 ans s'atrophient de façon irréversible.

Plusieurs amis et collaborateurs politiques lui rendent visite dans sa résidence de Verchères. Lucien Bouchard, Pierre-Karl Péladeau, Louise Beaudoin et Louise Harel sont du nombre.

Vendredi, le chef par intérim du Parti Québécois, Pascal Bérubé s'est entretenu avec lui.

D'ailleurs, M. Landry se dit surpris du résultat du 1er octobre, mais estime que la performance du PQ équivaut à une occasion de se réorganiser.

Encore vif d'esprit, celui qui a occupé les fonctions de premier ministre de 2001 à 2003, est toujours un fervent souverainiste. 

Bernard Landry a été chef du PQ de 2001 à 2005. Il a démissionné à la suite d'un vote de confiance de 76,2% des membres du parti, un taux qu'il jugeait insuffisant.

Le chef par intérim du Parti québécois, Pascal Bérubé, a rendu visite à Bernard Landry.