L'ancien premier ministre du Québec, Bernard Landry, est décédé

L'ancien premier ministre Bernard Landry est décédé cet avant-midi, à l'âge de 81 ans.

Il était entouré de sa conjointe, Chantal Renaud, et de ses enfants. On ignore la cause exacte de son décès.

On savait depuis quelques semaines qu'il souffrait de problèmes pulmonaires et était confiné à son domicile. La Presse rapportait qu'il avait besoin de bonbonnes d'oxygène pour respirer convenablement et qu'il recevait ses amis et anciens collègues politiques.

Bernard Landry est né en 1937, à Saint-Jacques, dans les Laurentides. Il a étudié le droit et l'économie.

Souverainiste de la première heure, il a été élu pour la première fois en 1976, sous la bannière du Parti Québécois.

M. Landry a occupé diverses fonctions dans les cabinets de René Lévesque, Jacques Parizeau et Lucien Bouchard. Il a notamment été vice-premier ministre et ministre des Finances.

La démission de Lucien Bouchard l'a propulsé au poste de premier ministre de 2001 à 2003.

Défait par le parti libéral de Jean Charest, il est demeuré à la tête du Parti Québécois jusqu'en 2005. Au lendemain d'un vote de confiance de 76,2%, il a démissionné, jugeant ce taux insuffisant.

Bernard Landry est demeuré un fervent souverainiste. Dans les derniers mois, il a donné son appui à Martine Ouellette, alors chef du Bloc Québécois. Il a aussi encouragé la candidature de Maxime Laporte, de la Société Saint-Jean-Baptiste, lors de l'investiture péquiste dans Pointe-aux-Trembles.

Funérailles d'État

Bernard Landry aura droit à des funérailles d'État.

Le premier ministre du Québec, Francois Legault, en a fait l'annonce cet après-midi, après en avoir discuté avec ses proches, dont son épouse qui lui a donné son accord.

Le chef caquiste a tenu à lui rendre hommage.

Selon lui, il fait partie des grands au même titre que les premiers ministres Lévesque et Parizeau.

« Bernard Landry a marqué l’histoire du Québec » -François Legault

François Legault a oeuvré au sein du cabinet Landry de 2001 à 2003.

Il avait parlé à Bernard Landry pas plus tard que la semaine passée.

Les drapeaux du Québec sont en berne dans plusieurs municipalités, dont à Verchères. M. Landry y résidait et a aussi représenté la circonscription de 1994 à 2005.

Le PQ perd un patriote

Le Parti Québécois a réagi dans un communiqué, en rappelant notamment l'apport de Bernard Landry à l'économie du Québec.

« En tant qu’indépendantiste et patriote, Bernard Landry a consacré sa vie à donner aux Québécois et aux Québécoises les moyens d’aller au bout de leurs ambitions. Il voyait, dans la situation politique de notre nation, une aberration à corriger »

- Pascal Bérubé, chef parlementaire du PQ

« Nous avons perdu un de nos plus grands patriotes, un homme qui a fait de l’indépendance du Québec la cause de sa vie. Au nom de tous les membres du Parti Québécois, je tiens à exprimer à ses proches et à sa famille notre profonde sympathie »

- Gabrielle Lemieux, présidente du PQ

De nombreuses réactions

(Avec la collaboration de Marie-Pier Boucher, journaliste Bell Média)