La Catalogne attendra avant de déclarer son indépendance

La Catalogne a déclaré son intention de se séparer de l'Espagne.

Le président de la région, Carles Puidgemont, affirme que le résultat du référendum du premier octobre lui donne la légitimité d'agir. Selon le président, le résultat du référendum est de 88% en faveur, avec un taux de participation de 47%.

Mais ce n'est pas une déclaration d'indépendance qui sera votée au parlement catalan. Il a soumis une déclaration suspendue, en espérant ouvrir une médiation avec l'Espagne afin de parvenir à un accord pacifique pour la création de la République de Catalogne.

Le président Puidgemont affirme au reste de l'Espagne que les Catalans "ne sont pas des fous, nous ne sommes pas violents. La relation avec l'Espagne ne fonctionne plus."

La constitution espagnole interdit la division de son territoire, donc, l'indépendance de la Catalogne. Le référendum était donc illégal.

Mais le président catalan affirme qu'il existe des règles démocratiques hors de l'Espagne, faisant référence au droit à l'autodétermination des peuples, reconnu par l'Organisation des Nations Unies.

L'opposition catalane, qualifie cette déclaration de potentiel "coup d'État".