La centaine de touristes québécois coincés à Haïti rapatriés aujourd'hui.

Les 113 touristes québécois coincés à Haïti en raison des violentes manifestations seront finalement de retour au pays aujourd'hui.

Le premier ministre François Legault a confirmé la nouvelle vendredi, en fin d'après-midi, sur Twitter. Depuis 9h, samedi matin, trois hélicoptères transportent les voyageurs depuis l'hôtel Royal Decameron, vers l'aéroport de Port-au-Prince. Les appareils se posent directement sur le gazon de l'établissement hôtelier, puis sur le tarmac de l'aéroport. 

Un avion d'Air Transat attendra que tous les touristes soient assis à bord pour décoller vers Montréal. Si tout se déroule selon le plan de la compagnie aérienne, les Québécois seront de retour au pays en soirée.

Des barricades érigées sur diverses routes empêchent les navettes de se rendre à l'aéroport. En entrevue à RDI, un touriste sur place raconte que même un véhicule blindé de l'ONU n'a pu accéder à l'aéroport et a dû rebrousser chemin. Les Haïtiens manifestent depuis 9 jours pour obtenir essentiellement la démission de leur président, Jovenel Moïse.

Un groupe de 25 jeunes de l'École secondaire Le Boisé de Victoriaville fait partie des touristes coincés à Haïti. Les élèves se sont envolés dimanche dernier pour une mission humanitaire. La commission scolaire des Bois-Francs assure que les étudiants et leurs accompagnateurs sont en sécurité et loin des violences. D'autres travailleurs humanitaires ainsi que des vacanciers sont sur place.

Pour l'instant, la situation semble sous contrôle pour ce qui des 113 touristes qui sont à Haïti. Oui, il y a de la violence là-bas et on a offert toute notre collaboration, le gouvernement du Canada aussi, pour s'assurer que les nombreux amis Haïtiens qu'on a là-bas, la famille de Québécois haïtiens qui sont là-bas, ne soient pas en danger. -Le premier ministre, François Legault

Ottawa suspend les expulsions vers Haïti

L'Agence des services frontaliers du Canada suspend le renvoi des ressortissants haïtiens pour des raisons humanitaires.

Le moratoire est en vigueur jusqu'à nouvel ordre.

Affaires mondiales Canada demande aux Canadiens d'éviter tout voyage en Haïti.

(En collaboration avec Andrée-Anne Barbeau, journaliste Bell Média.)