La circulation automobile de transit doit être maintenue sur le mont Royal

Les automobilistes devraient continuer traverser le mont Royal, selon le rapport de l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) rendu public aujourd'hui. 

L'Office recommande toutefois que l'axe Camilien-Houde / Remembrance soit réaménagé en chemin de plaisance pour qu'il ne soit plus considéré comme un raccourci par les conducteurs qui transitent par le mont Royal. Cette nouvelle configuration mettrait de l'avant la découverte des paysages et du patrimoine culturel propres à la montagne.

Les consultations publiques faisaient suite à une pétition, signée par plus de 39 000 personnes, en réaction au projet pilote de la ville de Montréal. L'administration Plante souhaitait trouver une solution pour éviter d'autres accidents mortels comme celui impliquant le cycliste Clément Ouimet, en octobre 2017.

De juin à octobre 2018, les automobilistes ne pouvaient donc plus traverser la montagne. Par la suite, la ville s'est félicitée du succès de l'expérience. Le responsable des grands parcs, Luc Ferrandez, avait mis de l'avant la baisse drastique de circulation automobile. 

L'Office estime plutôt que les résultats du projet pilote sont décevants.

Plusieurs citoyens ont déploré que l'interdiction du transit sur la montagne se soit fait au détriment de parcours alternatifs, ce qui a provoqué de la congestion dans les quartiers voisins. L'OCPM écrit aussi que le projet pilote a généré « une perception d'un accès plus complexe à la montagne », sans amélioration significative de la cohabitation entre les différents usagers de la route.

Les consultations publiques ont attiré un nombre record de réactions. Plus de 13 000 participations et 2000 opinions ont été dénombrées par l'OCPM. Dans son rapport, l'organisme émet aussi plusieurs recommandations sur les accès et l'aménagement de différents sites, ainsi que les transports collectifs sur le mont Royal.